Tortue des steppes

tortue des steppes

La tortue des steppes ou tortue de horsfieldii ?

La tortue des steppes est une tortue terrestre originaire d’Asie centrale plus particulièrement de l’ex-URSS. Beaucoup de noms lui sont attribués, elle est aussi communément appelée la tortue Russe, la tortue des steppes, la tortue de Horsefield ou encore la tortue afghane. De son nom scientifique Testudo horsfieldii, elle fait partie de la famille des Testudinidae. Elle est considérée comme étant une espèce menacée / vulnérable par l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature). La raison principale est l’impact des activités humaines sur son biotope naturel.

On trouve des tortues des steppes dans de nombreux pays

  • Russie
  • Ouzbékistan
  • Nord du Pakistan
  • Ouest de la Chine
  • Est de l’Iran
  • Sud du Kazakhstan
  • Tadjikistan
  • Kirghizistan
  • Mongolie

Ce sont essentiellement de nombreuses sous-espèces que l’on retrouve dans ces pays.

Quels sont donc les sous-espèces de la tortue des steppes ?

Il existe différents types de tortue Testudo horsfieldii.

  • Horsfieldii
  • Kazakhstanica
  • Bogdanovi
  • Kuznetzovi
  • Rustamovi
  • Terbishi (Mongolie)

On la trouve généralement dans les savanes sèches couvertes de broussailles. On la trouve également dans des montagnes à plus de 1200 mètres d’altitude en Chine.

Quels sont ses particularités des tortues des steppes ?

Ce qui la différencie des autres est sa carapace basse, de forme circulaire. Ayant des taches noires et une couleur qui varie du marron à l’olivâtre. Son corps se rapprocherait plus du jaune, avec une couleur plus claire que celle de sa carapace. Sa morphologie est adaptée à une vie fouineuse. Ses pattes avant sont assez courtes et plutôt robustes. Elle possède 4 doigts et également 4 petites griffes à chaque main. Elle a une petite tête carrée qui somme toute est puissante.

Dans son état sauvage, elle mange des plantes qui sont généralement toxiques pour les mammifères herbivores. Cela lui permet de tuer les petits parasites qui seraient installés dans son tube digestif.

Quand la tortue de Horsefield atteint la maturité,  les mâles ne dépassent souvent pas les 15 cm.  Les femelles quant à elles atteignent 25 cm. Pesant 1 à 2 kilos pour les plus lourdauds. Certains spécimens ont même été repérés mesurant près de 40 cm et pesant de 7 à 8 kilos. Il s’agit cependant de cas rarissimes.

Elle vit en moyenne de 40 à 50 ans. Elle a une durée de vie plus courte qu’une tortue Hermann ou une tortue Grecque. Il y a cependant quelques cas exceptionnels ayant réussi à vivre jusqu’à 100 ans. Il s’agit d’une tortue  ovipare et plutôt solitaire, mais elle s’adapte facilement à la vie de groupe.

une tortue des steppes Horsefield russe
Une tortue des steppes

L’habitat idéal pour une tortue afghane ?

Dans un terrarium extérieur,

Il est préférable de mettre un enclos bien grillagé et inaccessible pour la protéger des autres animaux. Il faut également une bonne exposition au soleil tout en étant à l’abri du vent. Avec tout ça, il serait super de lui aménager des cachettes avec des petites pierres ou des plantes. Cela lui permettrait de s’y réfugier et aussi de s’y reposer.

Pour un habitat intérieur.

C’est une espèce diurne et héliophile, elle a besoin d’énormément de rayonnement UVB de lumière. Toutefois, les conditions de maintenance sont différentes pour les spécimens les plus jeunes et les adultes. Pour les tortues n’ayant encore pas atteint leur âge de maturité, l’idéal est de les élever dans un terrarium chaud et légèrement humide. Lors de leur 2 premières années, l’hygrométrie ne doit pas être inférieure à 70-80%. Le terrarium doit être partagé en 2 parties, et il est impératif d’avoir tout d’abord un point chaud de 32 °C à 35 °C ainsi qu’un autre point plus frais qui tourne aux alentours des 25 °C. La température  doit être abaissée entre 20 °C et 23 °C la nuit.

Une fois qu’elle atteint son âge adulte, l’optimum est de 10 °C à 30 °C le jour.  Pour le point chaud l’idéal est de 28 °C à 32 °C. Si l’hygromètre est déjà installé, sa mesure doit être inférieure à 50%. Pour l’éclairage, il y a une forte appétence en luminosité. Il est bon que la lumière artificielle reste allumée de 12 h à 14 h par jour, afin de satisfaire un besoin important en ultraviolets.
Le prix d’une tortue afghane

Le prix d’une tortue afghane

Son prix peut changer d’une animalerie à une autre, mais vous pouvez compter jusqu’à 90 euros pour vous procurer un sujet de 5 cm.

La reproduction des tortues de steppes ?

Le comportement sexuel de la tortue mâle est exubérant. Il se montre d’une extrême violence lors des rapports, il peut même lui arriver de mordre les pattes de sa partenaire et même de lui arracher les écailles. De plus, il est courant que 2 mâles s’affrontent pour avoir les faveurs d’une femelle, il faut donc rester prudent lors de la saison d’accouplement. Les femelles réalisent 4 pontes par an, comptant de 1 à 5 œufs. De plus, la durée d’incubation peut varier de 60 jours à 100 jours. Lors de la naissance des bébés tortues, la détermination du sexe dépend des écarts de températures qui ont eu lieu dans leur nid.

Il est assez fréquent que la tortue russe soit confondue avec la tortue grecque ou encore la tortue Hermann, par ailleurs il existe des tortues hybrides de tortues des steppes. Cela veut dire, qu’il est donc possible que celle-ci se reproduise avec une autre espèce que la sienne.

Des tortues russes dans l’espace !

tortue des steppes lune

En septembre 1968, lord de la mission Zond 5 organisée par les Russes, deux tortues russes ont fait le tour de la Lune et sont revenues vivantes de ce long périple. Elles ont été les premières créatures terrestres à aller sur la lune avec des plantes, farines et d’autres formes vivantes. Les tortues sont revenues vivantes de leur périple, actives et sans perte d’appétit.  Elles avaient toutefois perdu 10% de leur masse.

Un article de blog pour savoir ce QUE MANGE LES TORTUES TERRESTRE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *